Rions de Soleil soutient des actions et des festivals militants

 

Le Grand Appel d'Air
La Roche de Rame, 22 juin 2019

Festival organisé par le Comté de Soutien des 3+4 de Briançon, en soutien aux accusé-e-s de délit de solidarité

 

Conférences de la foire Bio Génépi
Embrun, septembre 2018

La foire bio de Marguerite
Embrun, septembre 2018

Conférence: Les migrations dans les Hautes-Alpes,
Sarah Mekdjian
Gap, mars 2018

Foire Bio Génépi,
Embrun, septembre 2017

Conférence: A45, contradictions d'un projet autoroutier

L’A45 est un projet de 48 kilomètres d’autoroute qui relierait Brignais (au sud de Lyon), à la Fouillouse (au nord de St Etienne). L’A45 serait raccordé à la voie rapide A450 existant déjà entre Lyon et Brignais. Il récupérerait l’A72 (qui part au nord de St Etienne, direction Clermont) au niveau de la Fouillouse. C’est un projet controversé, et face auquel une résistance s’organise. Lors du week-end festif Non A45 organisé à Saint-Maurice-sur-Dargoire le 1 juillet, le groupe de géographes “habiter & paysage” présente une étude géographique sur le projet autoroutier.

Journée d'étude "délits de solidarité"
Université Saint Charles, Marseille, juillet 2017

« Cette journée a été conçue pour répondre à l’urgence de s’informer, de se former et d’échanger face à la recrudescence de ce qui a été nommé le « délit de solidarité ». Si pour certaines personnes l’entraide et la solidarité demeurent des éléments fondateurs de la vie en société, il devient chaque jour plus difficile de mettre ces principes en pratique. Les arrestations, procès et condamnations pour des actes de simple solidarité envers les étrangers se multiplient, en région PACA, en France comme en Europe alors même que les personnes en situation de migration sont plus que jamais précarisées et menacées. Il apparaît donc fondamental de remettre en perspective – historique, géographique et juridique – les phénomènes migratoires et leur traitement à plusieurs échelles afin de pouvoir échanger sur ces questions aujourd’hui au cœur du débat public. C’est pourquoi, avec l’intervention de chercheurs, d’experts et de membres de réseaux associatifs et militants, la journée s’articule autour de trois volets : l’analyse de la situation, la formation et la mise en réseau. »